Le sémaphore en 2020.

Le sémaphore des Baleines

Le service électro-sémaphorique fut crée en 1862. Ce sont des unités de la Marine Nationale qui assurent la surveillance des approches maritimes tout le long des côtes françaises. Le sémaphore des Baleines a été mis en service pour la première fois en 1863. C’est un édifice militaire de la Marine Nationale qui assure la surveillance des approches maritimes autour de l’île de ré. Il est commandé par un  Maître Principal, Chef de poste.

Ses coordonnées géographiques précises sont  46°14'40"N - 001°33'37"W –

Le sémaphore vers 1970, le premier centre de contrôle panoramique est réalisé.

Le site est composé de deux bâtiments principaux. L’un est réservé au logement du Chef de poste et de son adjoint. Le second est surmonté par une passerelle à 21 mètres au dessus du niveau de la mer. Grace aux grandes baies vitrées, la vue est panoramique et les marins s’y relaient pour assurer la veille.

Depuis sa mise en route le sémaphore a subit un certain nombre de modifica-tions consécutives à l’évolution des techniques d’observation et de transmission. 

Les photos prises sur plus d’un siècle montrent cette évolution.

1

Photo 1 : Le sémaphore aux environs de 1902, côté mer,

c’est un lieu public.

Photo 2 : photo datant de la même période, prise côté mer, on y voit parfaitement le mât de bateau et ses haubans.

Photo 3 : date d’après 1945, une première passerelle a été réalisée, un radar de l’occupant remplace la tourelle métallique de la Tour des Baleines.

 

2
3

A l’origine, en 1863, le sémaphore était une tour «CHAPPE», d’un seul niveau surmonté par un mât par le quel on transmettait les signaux.Pendant l’occupation, le sémaphore fut repeint en gris moins visible et seul restait l’antenne radio. 

Photo prise par un avion de reconnaissance de la base de Rochefort vers 1930. Commentaire du sympathique donateur anonyme : « Qu’elle était sauvage, la Pointe des Baleines, en ce temps là. ». La vue permet de constater l’important recul de la côte. Le mât est sur la tour.

 Photo prise après 1945. L’ancien vieux mât est toujours présent, mais sur un local annexe, 3 homardiers sont ancrés face au canot de sauvetage désarmé.Le sémaphore a retrouvé une couleur plus rhétaise, la tourelle panoramique n’est pas encore en place.

Une vision circulaire sera aménagée au sommet de la tour réhaussée en 1993. On y adjoindra l’imposant pylône qui supporte les antennes satellites indispensables pour une surveillance moderne efficace qui causa à l’époque quelques contestations.

 

Les sémaphores sont classés en trois groupes selon leur situation géographique et l'importance des missions qu'ils assurent :

- Les vigies armées par 10 personnes assurent une veille permanente à l'entrée des ports militaires.

- Les  sémaphores  de 1ère catégorie ou permanents, assurent une veille permanente en des endroits remarquables de la côte et l'entrée des ports de commerce d'intérêt majeur.

-Les sémaphores  de  2ème catégorie  ou  intermittents  répartis  le long  de  la  côte  pour  obtenir  une surveillance continue

avec le reste de la chaîne sémaphorique.

 Le sémaphore des Baleines rentre dans cette catégorie.

La partie essentielle du sémaphore est la chambre de veille, véritable tour de guet semblable à un poste de pilotage d’un navire ou à une tour de contrôle aérienne sauf qu’elle est maritime. C’est un poste de surveillance visuel qui est assuré par six guetteurs qui se relaient en équipe de deux pour une surveillance diurne, 7 jours sur 7. Une astreinte de nuit est nécessaire.

La vision panoramique date de 1993.

Au centre de la salle sont installées des impressionnantes jumelles sur pied de 150x25 avec une optique de 25 cm de diamètre et un grossissement de 25, elles permettent de voir parfaitement bien les côtes vendéennes jusqu’aux Sables-d’Olonne à 35 kilomètres de là. La surveillance radar de l’espace maritime s’exerce jusqu’à 24 nautiques soit 45 km, elle est très précise et la salle est très équipée en écrans sophistiqués.  

Au centre de la salle sont installées des impressionnantes jumelles sur pied de 150x25 avec une optique de 25 cm de diamètre et un grossissement de 25, elles permettent de voir parfaitement bien les côtes vendéennes jusqu’aux Sables-d’Olonne à 35 kilomètres de là. La surveillance radar de l’espace maritime s’exerce jusqu’à 24 nautiques soit 45 km, elle est très précise et la salle est très équipée en écrans sophistiqués. 

Une vision panoramique de 360°

Les missions du sémaphore

 

Missions principales :

Les missions principales des sémaphores sont les missions suivantes pour lesquelles la Marine Nationale est responsable de l'application des réglementations :

- la surveillance générale, notamment optique et radar, des approches maritimes.

C’est la plus connue de ses missions. Les sémaphores communiquent  les messages aux CROSS en charge d'organiser si nécessaire les secours. Le CROSS est l’acronyme de Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage. Le sémaphore des baleines est en liaison avec le CROSS d’ETEL.

- la protection du trafic maritime et des installations en mer (hors contrôle naval)

- la police du passage inoffensif dans les eaux territoriales ;

- l'information nautique et météorologique en mer ;

- la surveillance de la navigation maritime ;

- la lutte contre la pollution accidentelle en mer ;

- la participation à la lutte contre les trafics illicites en mer.

 

Missions annexes: Les missions secondaires des sémaphores sont soit des missions exécutées au titre des concours apportés aux autres administrations (affaires maritimes, gendarmerie nationale, douanes, sécurité civile, police de l'air et des frontières) ou au préfet maritime, soit des missions de la Marine Nationale de moindre importance :

 

- la police des stations radioélectriques en mer ;

- le sauvetage en mer;

- Surveillance de la partie terrestre du littoral;

Les sémaphores apportent leur concours en cas d'événements portuaires ou terrestres pouvant survenir dans les zones de la compétence des Préfets de départements et Maires des communes du littoral. Grâce à leur position remarquable, les sémaphores apportent aussi leur contribution à la sécurité civile dans le cadre de la surveillance des incendies de forêts et des catastrophes naturelles.

- Observations météorologiques.

 

Les sémaphores font généralement partie du réseau météorologique métropolitain et reçoivent alors la classification de station auxiliaire principale, ordinaire ou d'enquête.

Ils peuvent être dotés de matériels d'observations automatiques entretenus par Météo France.

Les signaux météorologiques sont affichés sur le mat du sémaphore :

- Observations météorologiques.

 

Les sémaphores font généralement partie du réseau météorologique métropolitain et reçoivent alors la classification de station auxiliaire principale, ordinaire ou d'enquête.

Ils peuvent être dotés de matériels d'observations automatiques entretenus par Météo France.

Les signaux météorologiques sont affichés sur le mat du sémaphore :

La page « cartes postales »

Cartes postales anciennes datant de 1900/1910.

La carte postale au centre montre les tas de sart préparés par les récoltants, chacun son tas.

Ci-dessous, photo aérienne prise juste après 1945, on aperçoit l'écluse intacte du "Verger".

 

 

Pour en savoir plus : "La pointe des Baleines", pages 149 à 157

Retour: Bienvenue sur le site -  L'histoire de Saint Clément des baleines

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Michel Vimont

Site créé avec 1&1 IONOS MyWebsite.